Retraites, Emplois, Salaires, Conditions de travail…

En grève les 22, 23 et 24 janvier, agissons pour le progrès social !

La nouvelle est « tombée » samedi. Le gouvernement « fait un pas » (mais de qui se moque t-on ?) en « enlevant » l’âge pivot.

La CFDT dit avoir gagné. En fait, elle a gagné, comme à son habitude, d’aller négocier le poids des chaînes que nous porterons lorsque nous serons à la retraite.

Ce retrait est un leurre. Le gouvernement renvoi les « partenaires sociaux » et le patronat à la table des négociations. Et comme nous ne serons jamais d’accord puisque nous voulons plus pour les salarié.e.s tandis que les patrons veulent toujours plus pour eux et pour leurs actionnaires…

Donc au mois d’avril, devant l’échec prévisible des négociations, le gouvernement reprendra la main et légiférera… tout seul donc fera passer sa loi avec… l’âge pivot et tout le reste.

Retrouvez le shéma de cet « âge pivot« 

Visionnez notre vidéo qui vous explique ce que veut faire ce gouvernement. 

Réforme des retraites : une baisse des pensions de 25%

Passage au système à points, abandon du calcul sur les 25 meilleures années, montant des retraites bloqués à 14% du PIB : voici les grandes lignes de la réforme des retraites concoctée par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Ce combat est celui de toutes et tous, car ce projet de réforme est l’incarnation d’un choix de société où les solidarités laissent la place au «chacun pour soi», où l’insécurité sociale l’emporterait sur notre sécurité sociale.

Si de nombreuses questions restent en suspens (quelle sera la valeur du point ?), une chose est certaine : les pensions baisseront

À la CGT, nous avons calculé que les retraites baisseront en moyenne de 25 %, et ce, très rapidement.

En effet, le gouvernement fixe la part des richesses allouée aux retraites à 14 % du PIB. Pourtant, le nombre de retraités va croissant. On sera donc plus nombreux à se partager le gâteau…

L’abandon du calcul sur les 25 meilleures années ou les 6 derniers mois pour la Fonction publique au profit d’un calcul basé sur l’intégralité de la carrière va faire drastiquement baisser les droits, puisque les « mauvaises » années seront prises en compte dans le calcul. Les travailleurs ayant des carrières hachées, notamment les femmes et les précaires, seront les premières victimes de ce nouveau système.

 Le syndicat CGT Manpower vous appelle à vous mobiliser nombreuses et nombreux les 22, 23 et 24 janvier en répondant à l’appel à la grève et en vous rendant à la manifestation intersyndicale proche de chez vous.

Pour connaître les lieux de manifestation ? Regardez la carte des mobilisations.
Ou contactez l’Union Locale ou l’Union Départementale CGT proche de chez vous.
Retrouver le communiqué de presse de la CGT

En tant que salarié.e intérimaire vous avez le droit de faire grève également.
Retrouvez notre schéma pour pouvoir faire grève.

Les principales revendications de la CGT Manpower

La CGT Manpower porte les revendications suivantes :

Pour les salarié.e.s intérimaires

  • augmentation des salaires pour un SMIC à 1 800€ brut pour toutes et tous
  • égalité de traitement entre nous et les salarié.e.s embauché.e.s dans les entreprises où nous allons travailler
  • le recrutement en CDI pour celles et ceux qui le souhaitent dans les entreprises utilisatrices où nous travaillons
  • la reconnaissance des qualifications acquises tout au long de notre vie professionnelle
  • la reconnaissance de l’ancienneté dans notre métier
  • des formations payées par Manpower tout au long de notre vie professionnelle
  • le maintien du salaire à 100% en cas d’arrêt maladie ou d’accident du travail
  • des équipements de sécurité de qualité (en particulier les chaussures de sécurité)
  • etc.

La CGT Manpower porte les revendications suivantes :

Pour les salarié.e.s en CDI intérimaire

  • paiement des IFM au moment de la signature de notre CDI intérimaire
  • égalité de traitement entre nous et les salarié.e.s embauché.e.s dans les entreprises où nous allons travailler mais aussi avec les salarié.e.s embauché.e.s chez Manpower. Nous sommes en CDI nous aussi !
  • le droit de refuser des missions
  • arrêt de la pression à la démission lorsque nous voulons arrêter ce contrat CDI Intérimaire
  • arrêt des congés payés imposés par l’agence
  • paiement systématique de la GMMR lorsque nous ne sommes pas en mission
  • augmentation de la GMMR 
  • des formations payées par Manpower lorsque nous sommes en intermission
  • le maintien du salaire à 100% en cas d’arrêt maladie ou d’accident du travail
  • etc.

La CGT Manpower porte les revendications suivantes :

Pour les salarié.e.s permanent.e.s

  • augmentation générale des salaires de 4% pour les niveaux A – B – C – D
  • augmentation générale des salaires de 2% pour les niveaux E – F – G
  • augmentation générale des salaires de 1% pour les niveaux H – I – J
  • la baisse de la part variable annuelle des primes elle ne devra pas représenter + de 10% du salaire brut annuel
  • une enveloppe de 5% pour les augmentations individuelles chaque année (hors promotion)
  • l’arrêt de l’objectif 2 en 1
  • augmentation des primes d’ancienneté :
    • 500 € au bout de 5 ans
    • 1 000 € au bout de 10 ans
    • 2 000 € au bout de 15 ans
    • 2 500 € au bout de 20 ans
  • etc.