Le gouvernement et le ministre
de l’économie continuent
à nous mentir !

Prime de 1 000€ pour les salarié.e.s continuant à travailler

Vous l’avez sûrement entendu. Le ministre « des économies » du gouvernement a annoncé en « grande pompe » qu’il demandait aux entreprises d’octroyer une prime de 1 000€ aux salarié.e.s sur le « pont » pendant cette période épidémique pour les « remercier » de risquer la contamination pour eux et pour leurs proches voire même la mort.

Nous apprenons donc que la vie d’un.e salarié.e vaut… 1 000€ (sans commentaires)

  • Mais au delà de cela, ce n’est qu’un effet d’annonce.
    Parce que pauvres salarié.e.s que nous sommes nous n’avons pas compris… Mais pas tout…

Monsieur le ministre des « économies » parlait du « dispositif prime Macron » de l’année dernière que peu (bien trop peu) de salarié.e.s qu’ils/elles soient intérimaires – CDI intérimaire ou permanent.e.s ont touché l’année passée.
Ce dispositif est reconduit cette année, mais en pire !

Sauf, sauf
Sauf que…

Pour pouvoir bénéficier de cette prime qui sera désocialisée par le gouvernement c’est à dire que :

  • votre patron ne paiera pas de cotisations sociales sur cette prime
  • qu’il rentrera donc moins d’argent dans les caisses de la Sécurité Sociale
  • que les prestations sociales (indemnisation des chômeurs, la formation, la retraite, une partie des mutuelles, la prévoyance, etc.) ne toucheront rien sur ces primes
  • etc…

Mais au delà de tout cela, l’entourloupe est cachée juste derrière.
En effet cette prime a du coûter trop cher au ministre des économies l’année dernière, car cette année pour pouvoir la désocialiser, et bien il faut que l’entreprise où vous travaillez ai un accord d’intéressement…

Et ce n’est pas le cas chez Manpower.
Donc pour les salarié.e.s permanent.e.s cette année :

  • nada
  • rien
  • niet

Pour les intérimaires et CDI intérimaires votre seule et unique chance est que l’entreprise où vous travaillez verse cette prime à ses salarié.e.s embauché.e.s et … :

  • qu’il n’y ait pas de conditions qui excluent les intérimaires
  • qu’il n’y ait pas de conditions drastiques (présence au 31 décembre ou au 1er janvier par ex) pour que les intérimaires puissent la toucher
  • que l’entreprise utilisatrice où vous travaillez (et Manpower…) appliquent VRAIMENT et RÉELLEMENT l’égalité de traitement

Autant dire que ce n’est pas « gagné »…

Si vous apprenez que l’entreprise où vous travaillez a versé, ou va verser avant le 30 juin 2020, cette « prime » et que vous n’avez rien perçu… Contactez au plus tôt un.e élu.e CGT Manpower de votre région qui vous aidera à faire rétablir votre droit.

Retrouvez la liste de vos délégué.e.s