Intérim Agir Ensemble

ArcelorMittal : un intérimaire gravement blessé à la main

ArcelorMittal : un intérimaire gravement blessé à la main

Site de Grande-Synthe

Mercredi matin (6 octobre dernier), un intérimaire qui travaillait sur le site d’ArcelorMittal à Grande-Synthe a eu deux doigts écrasés lors d’une opération de mise en place d’un tapis roulant. Une enquête a été ouverte.

Ce mercredi vers 11h40, un intérimaire de chez Manpower mandaté par l’entreprise Actemium, sous-traitant pour ArcelorMittal et filiale de Vinci énergies, a dû être évacué en urgence vers SOS main, à Lille.

usinearcelormittal

L’accident du travail est survenu dans le secteur de « matagglo ». La victime était affectée à une opération de mise en place d’un tambour de transporteur (appelé aussi bande transporteuse ou tapis roulant) lorsqu’elle a eu deux doigts écrasés entre le châssis et le tambour, qui pèse environ 150 kg. L’intérimaire a été pris en charge par le SAMU, un de ses doigts étant fortement abîmé.

Une enquête interne a été diligentée et le CHSCT saisi afin de déterminer avec précision les circonstances de cet accident. De même, une enquête judiciaire a été ouverte.

Selon la CGT, une première analyse réalisée entre ArcelorMittal, Actemium et le CHSCT montre un recours important à l’intérim par le sous-traitant. Pour cette intervention, trois intérimaires et un salarié d’Actemium avaient été mobilisés.

 

Commentaires de la CGT Manpower

Encore un accident du travail grave sur le site d’ArcelorMital (Grande-synthe), un de plus dans une longue série. Cette fois-ci le salarié travaillait pour le sous traitant Actemium, (filiale de Vinci énergies).

  • Toujours le même système : de filiale en sous traitant en intérim et ainsi de suite et à la fin le salarié qui subit, qui souffre.
  • La CGT revendique l’interdiction du recours à l’intérim en cas de sous-traitance.
  • La CGT Manpower demande le retrait de tous les Intérimaires du site et le maintient de leurs rémunérations en attendant les résultats de l’enquête.