Intérim Agir Ensemble

Salarié(e)s intérimaires – Le contrat de travail

Voici les règles concernant le contrat de travail des salarié(e)s intérimaires

Homme devant point d'intérrogation

 

 

Le saviez-vous ?

 

Illustration patron tenant un contrat de travail. Un salarié le stylo à la main pour le signer et une salariée tenant le Code du Travail dans ses mains

 

Le recours au travail temporaire donne lieu à l’établissement de deux contrats distincts :

  • Un pour vous (Contrat de Travail)
  • Un pour l’Entreprise Utilisatrice (Contrat de Mise à Disposition)

Vous devez avoir reçu votre contrat au plus tard 2 jours après le début de votre mission.

Si ce n’est pas le cas contactez vos élus CGT

 

Photo stylo sur feuille où est écrit signature

 

Que doit contenir OBLIGATOIREMENT

votre Contrat de Travail ?

 

 

  1. Votre nom – prénom – adresse – date de naissance – numéro d’intérimaire
  2. Nom et adresse de l’Entreprise Utilisatrice
  3. Les dates de votre mission
  4. Les dates de souplesse de votre mission (sauf pour certains contrats de remplacement)
  5. Le motif de la mission (surcroît de travail ou remplacement)
  6. Si c’est un motif de remplacement il doit être indiqué :
    • Le nom et prénom de la personne que vous remplacez
    • Sa qualification (ex : ouvrier – manœuvre – etc.)
    • Le motif de son absence (ex : maladie – congés – etc.)
  7. Votre salaire de base
  8. Les primes éventuelles (ex : panier – majorations heures de nuit – transport – 13ème mois – etc.)
  9. Vos horaires de travail (si vous travaillez de nuit, sachez que vous devez avoir une visite médicale renforcée)
  10. Les caractéristiques du poste de travail : c’est la description du travail que vous aurez à faire durant votre mission (port de charges – travail sur informatique – utilisation d’un chariot élévateur – etc.)

Si vous constatez de gros écarts : appelez la CGT Manpower ! Nous sommes là pour défendre vos droits !
Retrouvez leurs coordonnées en cliquant ici

 

Photo couverture du code du travail


Nous revendiquons 
le contrat de mission, dès le 1er jour de travail.

Exigez qu’à chaque mission, vous ayez reçu votre contrat de travail temporaire ou au plus tard dans les 48 heures après le début de la mission comme l’exige la loi.

Nous demandons également qu’un relevé d’heures soit remis à l’intérimaire, afin qu’il puisse contrôler ses horaires, et prouver à tout moment le travail effectué dans l’Entreprise Utilisatrice.

 

Illustration panneau écrit dessus periode d'essai

 

 

 

  • Elle est de deux jours, lorsque le contrat a une durée inférieure ou égale à un mois
  • De trois jours, si le contrat est conclu pour une durée comprise entre un et deux mois
  • De cinq jours, si la durée du contrat est supérieure à deux mois

 

 

Illustration panneau écrit dessus : le point de vue de la CGT

A chaque mission, l’intérimaire doit effectuer une période d’essai. C‘est considéré comme normal car il n’est pas tenu compte de l’expérience et de la réelle qualification du salarié, cela correspond en fait à remettre en cause à chaque mission sa qualification.

Il nous faut donc revendiquer que la période d’essai ne soit effectuée que lors de la première mission. Si le salarié a réussi cette période d’essai, il n’y a pas lieu qu’il ait de nouveau une période d’essai à effectuer pour la mission suivante.

Lorsque le salarié aura effectué une période d’essai satisfaisante lors de sa première mission, il aura droit dès sa seconde mission à une période d’adaptation sur le poste de travail égale à   1  jour pour 5 jours prévus au contrat ; et ce pour chaque mission nouvelle qu’il effectuera pour la même entreprise de travail temporaire (ETT).