Intérim Agir Ensemble

Salarié(e)s intérimaires – La durée des contrats

Photo réveil matin rétro

Voici les règles concernant la durée des contrats des salarié(e)s intérimaires

Lorsque vous êtes salarié(e)s intérimaires et que vous êtes en mission vous avez un contrat de travail indiquant sa durée.

Le contrat de travail temporaire doit comporter une date de fin notée avec précision dès sa conclusion.

En principe, la durée maximale des contrats de travail temporaire est de dix-huit mois, renouvellement inclus. Elle peut parfois être allongée jusqu’à 24 mois dans certains cas particuliers.

Le contrat de travail temporaire prend fin à la date indiquée sur votre contrat mais attention à la souplesse.

Illustratoin homme devant énorme point d'interrogationMais la souplesse c’est quoi ?

Sa durée dépend du nombre de jours de votre contrat. Un employeur peut arrêter votre mission avant la date prévue initialement sans motif particulier (mais uniquement à partir de la date de souplesse). Tout comme il peut vous demander de continuer à travailler durant cette souplesse sans un nouveau contrat.

 

 

 

Si vous refusez la prolongation de votre mission sur la durée de la souplesse (en dehors d’apporter la preuve que vous avez signé un CDD ou un CDI) vous serez considéré(e) comme « ayant abandonné » votre mission. Vous ne toucherez donc pas vos IFM (Indemnités de Fin de Mission) et ne serez plus indemnisé(e) par Pôle Emploi.

 

Le/La Délégué(e) Syndical(e) de votre région est là pour répondre à vos questions.


Qui est-ce ?
    Retrouver la liste sur la carte des régions en cliquant ici

 

 

Porte photo avec Post it jaune écrit : Le point de vue de la CGT

 

 

Le Syndicat CGT Manpower lutte pour la limitation de la durée des contrats à 3 mois. Nous estimons, qu’en dehors d’un contrat pour remplacer un(e) salarié(e) absent(e), le/la salarié(e) devrait après 3 mois d’intérim, être embauché(e) en CDI.

Rappelons que la moyenne de durée des contrats tourne autour de 2 semaines environ. Il faut donc lutter partout pour l’embauche en CDI. C’est la seule manière de faire barrage aux exigences patronales et préserver notre avenir.