Salarié(e)s intérimaires – La rémunération

Voici les règles concernant la rémunération des salarié(e)s intérimaires

La rémunération que reçoit un(e) salarié(e) intérimaire ne peut être inférieure à celle que percevrait, après une période d’essai, un(e) salarié(e) embauché(e) en CDI, de qualification équivalente et occupant les mêmes fonctions.

Par rémunération, il faut entendre :
le salaire ou traitement ordinaire de base ou minimum
tous les autres avantages et accessoires payés directement ou indirectement.

Exemples :

  • 13ème mois
  • prime de transport
  • prime de panier
  • majoration heures de nuit
  • etc.

Si une partie de la rémunération est versée en fonction de l’ancienneté du/de la salarié(e), le/la salarié(e) en contrat de travail temporaire n’en bénéficie qu’à la condition de remplir lui/elle-même cette condition d’ancienneté.

Lorsqu’une réévaluation des salaires a lieu dans l’entreprise, celle-ci doit être répercutée dans la rémunération du/de la salarié(e) en contrat de mission.

égalité de rémunération entre les INTERIMAIRES/CDI INTERIMAIRES ET SALARIé(E)S EMBAUCHé(E)S MAISéGALEMENT ENTRE LES femmes et les hommes

La règle de l’égalité de rémunération est définie par la loi. Il ne doit pas y avoir de différence entre :

  • la rémunération d’un(e) salarié(e) embauché(e) dans l’entreprise et le/la salarié(e) intérimaire
  • entre les hommes et les femmes

Cest une règle générale  » à travail égal, salaire égal  » . C’est donc l’employeur qui est tenu d’assurer l’égalité de rémunération entre tous/toutes les salarié(e)s de l’un ou l’autre sexe, pour autant que les salarié(e)s sont placé(e)s dans une situation identique.

A poste égal vous constatez une différence de salaire entre :

  • vous et un(e) salarié(e) de l’entreprise ?
  • vous et un(e) homme ou une femme travaillant dans l’entreprise ?
  • vous et un(e) autre intérimaire ?

Contact telephone

Contactez la CGT Manpower au 01.41.63.28.00 ou par mail à : cgtmanpower.gmail.com

COMMENTAIRES ET REVENDICATIONS CGT

Les intérimaires ont droit, depuis 1982 à la cinquième semaine de congés payés comme tous les autres travailleurs/travailleuses.

Or, dans la réalité, nous n’avons pas une cinquième semaine entière. De plus, nous n’avons toujours pas un véritable droit au repos.

Il faut que cela change, tous/toutes les intérimaires doivent lutter pour obtenir une cinquième semaine complète.

Dans la pratique, les agences d’intérim obligent le plus souvent l’intérimaire à prendre ses congés en fin de mission, ce qui vous amène à prendre vos congés de façon morcelée, ce qui ne vous permet pas de prévoir de véritables vacances. Nous avons tous ensemble une grande lutte à mener sur ce point.

Ce que la CGT Manpower revendique ?

  • une indemnité de congés à 11,06 %
  • la prise des congés payés quand Vous le souhaitez